Fabienne BETTAN

Psychomotricienne de formation, Fabienne a débuté sa carrière en France avant d’émigrer en Israël où elle a poursuivi ses études en psychologie et en sciences de l’éducation. Elle est actuellement psychothérapeute pour enfants et adolescents et docteur en sciences de l’éducation, plus particulièrement en éducation spécialisée. 

 

Au cours de ses études et de son travail, elle s’est spécialisée dans l'évaluation et la thérapie des enfants en difficulté scolaire, présentant un retard de développement ou des troubles de l'attention avec hyperactivité.

 

Elle a été formée à plusieurs méthodes de thérapie (EMDR, ABA, TOMATIS) et de remédiation cognitive, en particulier au "PEI- Programme d'Enrichissement Instrumental » et au LPAD (tests dynamiques pour les capacités cognitives) du Prof Feuerstein, à la méthode "Raviv" pour la rééducation des difficultés d'apprentissage et des troubles de l'attention, méthodes pour lesquelles elle est devenue formatrice agréée pour la France. Elle est aussi représentante en France pour la diffusion du test MOXO de l’attention, développé et largement utilisé en Israël.

Son expérience s'est approfondie à travers son travail avec des enfants ayant des besoins spéciaux (autistes, handicaps moteurs ou mentaux divers) et surtout des problèmes d'apprentissage et d’attention, dans différents cadres scolaires (écoles normales, classes spécialisées) ou médicaux (départements du développement de l'enfant).

 

Elle dirige aussi un cabinet privé et enseigne dans les universités locales dépendantes de l’Université Bar-Ilan et implantées dans le Nord du pays (Safed, Saint-Jean d’Acre) où elle habite.

 

Elle organise régulièrement des formations pour les professionnels et les parents en France sur les sujets de la médiation, des troubles de l’attention, du développement de l’enfant. Son objectif est de sensibiliser les professionnels et les parents à la nécessité de mettre en place des interventions efficientes qui vont permettre aux enfants ayant des besoins spéciaux, d’accéder à l’autonomie afin de s’intégrer le mieux possible à la société à laquelle ils appartiennent et de devenir des adultes responsables, acteurs de leur développement et non pas dépendants des instances administratives !

 

Donc de mettre à la portée des professionnels et des parents, des outils dont l’efficacité a été prouvée et largement appliquée.

Liens